L’imagerie par résonance magnétique (IRM) est un examen réalisé par un appareil qui produit des ondes électromagnétiques (champ magnétique) grâce à un aimant très puissant.

Il est bruyant lorsqu’il est en fonction. Tous les appareils d’IRM n’ont pas les accessoires requis pour réaliser des IRM du sein, mais notre 3Tesla 70 cm est équipé d’une antenne Sentinelle. L’examen doit être interprété par un radiologiste ayant une expertise en mammographie et en IRM. Le radiologiste peut classer l’anomalie trouvée à l’IRM d’après ses caractéristiques dans une des catégories de la classification BI-RADS, ce qui lui permet de faire des recommandations de suivi ou de poursuite de l’investigation.

Lors de l’examen, la femme est couchée sur le ventre, sur une table mobile. Les seins sont placés dans des coussins. La table est glissée dans le cylindre de l’appareil.

Une injection de gadolinium permet d’enregistrer la circulation du produit dans le sein et ainsi détecter un petit cancer qui a plus de vaisseaux que le reste du sein.

L’examen dure environ 45 minutes avec l’injection de gadolinium.

Toutes les anomalies détectées à l’IRM ne sont pas cancéreuses, les changements du sein observés pendant la période prémenstruelle peuvent donner des anomalies à l’IRM. Il est préférable de passer l’examen après les menstruations lorsque c’est possible.

L’IRM peut occasionnellement compléter l’investigation d’une mammographie anormale.

L’IRM peut être un examen de dépistage pour les femmes à très haut risque de cancer du sein. L’IRM est également indiquée si on soupçonne la rupture d’une prothèse mammaire de silicone.  Pour la recherche d’une rupture de prothèses, l’injection de gadolinium n’est pas nécessaire. L’IRM pourrait être une alternative à la mammographie de dépistage pour une femme dont les prothèses sont rupturées.

Les contre-indications à l’IRM sont entre autres: pace-maker, défibrillateur permanent, implants cochléaires, corps métallique dans l’œil, électrodes épicardiques, grossesse, chirurgie récente, claustrophobie marquée et obésité morbide.

#irmquebec #IrmDuSein #prevention

SOURCE : Programme québécois de dépistage du cancer du sein

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

*


You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>