Qu’est-ce que l’arthrite?
Le mot « arthrite » désigne l’inflammation de l’articulation (« artho » signifie « articulation », et «ite », « inflammation »). L’inflammation est un terme médical qui sert à décrire la douleur, la raideur, la rougeur et l’enflure. L’arthrite peut affecter n’importe quelle articulation du corps. Les hanches, les genoux, la colonne vertébrale et d’autres articulations portantes sont souvent touchés, mais la maladie peut également s’attaquer aux doigts et à d’autres articulations non portantes. Les symptômes de l’arthrite comprennent la douleur articulaire, l’enflure, la raideur et la fatigue. Lorsque l’inflammation n’est pas traitée, elle peut entraîner des lésions et la destruction des articulations ainsi que l’invalidité. Certaines formes d’arthrite peuvent également affecter les organes internes.

Qu’est-ce que l’arthrose?
L’arthrose  est la forme d’arthrite la plus courante, et plus de trois millions de Canadiens en sont atteints – c’est une personne sur dix! Même si on la considérait autrefois comme une maladie due à la détérioration et à l’usure normale, l’Osteoarthritis Research Society International (OARSI) l’a récemment redéfinie. L’organisation internationale décrit en effet l’arthrose comme l’incapacité du corps à réparer les tissus articulaires endommagés. Cependant, l’arthrose n’est pas toujours la conséquence d’un stress anormal ou d’une blessure; elle peut être causée par le processus normal de vieillissement. La maladie mène à la détérioration du cartilage (la matière élastique solide qui recouvre et protège les extrémités des os) et de l’os qui se trouve en dessous, ce qui cause de la douleur, de la raideur, de l’enflure et une réduction de l’amplitude des mouvements en raison du frottement des os les uns contre les autres.

Les articulations le plus souvent affectées par l’arthrose sont les genoux, les hanches et les articulations des mains et de la colonne vertébrale. Les causes de l’arthrose sont multiples et complexes. En outre, les facteurs qui contribuent à son développement sont souvent interreliés : âge, obésité, sexe, profession (blessure causée par un travail physique), participation à certains sports, blessures articulaires ou opérations subies, et génétique.

L’arthrite englobe plus d’une centaine d’affections différentes
L’arthrite englobe plus d’une centaine d’affections différentes, allant des formes peu sévères, comme la tendinite et la bursite, aux formes systémiques invalidantes, comme la polyarthrite rhumatoïde. Elle comprend également des syndromes douloureux comme la fibromyalgie et certaines affections associées à l’arthrite, comme le lupus érythémateux disséminé qui s’attaque à tout l’organisme. Il en existe également des formes que personne n’associe à l’arthrite, comme la goutte, et puis il y a des maladies comme l’arthrose, dont bien des gens pensent qu’elle est la seule forme d’arthrite.

Le dénominateur commun : la douleur articulaire
Le dénominateur commun est, dans tous les cas, la douleur articulaire et musculosquelettique. Cette douleur est souvent causée par l’inflammation du tissu qui tapisse la cavité articulaire. C’est pourquoi toutes ces maladies font partie de « l’arthrite ». L’inflammation est en cause dans bien des formes d’arthrite. C’est la réaction naturelle de l’organisme à une lésion. Les signes avant-coureurs de l’inflammation sont la rougeur, l’enflure, la sensation de chaleur et la douleur. Lorsqu’une articulation s’enflamme, un ou plusieurs de ces symptômes peuvent se manifester. Cela peut entraver l’utilisation normale de l’articulation et causer une perte de fonction articulaire.

L’arthrite peut toucher tout le monde
L’arthrite touche des hommes, des femmes, des filles et des garçons de tous les âges et de toutes les origines. La génétique, l’âge et le mode de vie sont toutefois des facteurs qui peuvent accroître le risque d’être atteint d’arthrite..Par exemple, on risque davantage d’être atteint d’arthrose en vieillissant si on exerce un métier exigeant sur le plan physique (p. ex. athlète, opérateur de machinerie lourde) ou si on a déjà subi des blessures aux articulations.

Traiter l’arthrite
Certaines mesures peuvent être prises pour maîtriser la plupart des formes d’arthrite, mais il importe d’obtenir un diagnostic précoce. La plupart des thérapeutiques donnent de meilleurs résultats si elles sont utilisées dès le début de la maladie.

 

SOURCE :  La Société de l’arthrite

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

*


You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>